Comment écrire un cv pour Google ?

Je reçois régulièrement des demandes de personnes, souvent en début de carrière, qui souhaitent postuler chez Google. Le plus souvent, les questions portent sur le CV. J’essaye toujours d’aider lorsque je reçois ce genre de demande : j’ai suffisamment profité du temps et des conseils d’autres personnes lors de mes études et au début de ma vie professionnelle pour maintenant rendre la pareille à la génération suivante.

Logo de Google

Malheureusement, je n’ai pas toujours beaucoup de temps à consacrer à ces demandes. Pour bien faire les choses, cela demande en effet de relire le CV, donner des conseils, et accompagner dans la réflexion autour de la candidature. Alors je voulais écrire ce court article, qui pourra servir de première étape pour une personne qui aurait ce genre de questions.

Et je me dis également que pour chaque personne qui demande de l’aide, il y en a sûrement 9 qui n’osent pas. Donc j’espère que cet article pourra servir au plus grand nombre ! A noter que ces conseils, selon mon expérience, peuvent aussi être utiles pour postuler dans un autre GAFAM ou une autre boîte web américaine.


1. Ne pas postuler juste pour le principe

Des boîtes comme Google ne sont pas faites pour tout le monde. D’abord, le processus peut être très consommateur en temps et d’énergie, pour des chances de réussite assez faibles en moyenne. Ensuite parce que l’entreprise est si demandée par les jeunes diplômés que l’on peut parfois se retrouver à faire un job moins intéressant qu’ailleurs. Cela peut dans certains cas être un bon calcul : prendre un poste moins adapté à ses envies immédiates pour potentiellement en décrocher un meilleur après, grâce au nom sur le CV. Mais il faut s’assurer que le jeu en vaille la chandelle, et donc avoir une stratégie bien en place. A noter cependant que de nombreux jobs sont hyper épanouissants.

2. Adapter le cv pour Google et pour le poste

Cela paraîtra hyper basique pour certains, mais voilà bien l’erreur n°1 : envoyer le CV que l’on a envoyé à tous les recruteurs, sans rien changer. Il faut bien comprendre que chaque CV doit être adapté spécifiquement à l’offre à laquelle on répond. Cela veut dire principalement :

  • Reprendre les termes utilisés dans l’offre d’emploi. Attention à ne pas surcharger le CV cependant : on pourra utiliser des synonymes pour ne pas rendre le CV aussi illisible que l’annonce elle-même. 😉
  • Choisir de lister ses expériences passées qui sont les plus adaptées au poste. Il vaut mieux selon moi n’avoir que deux projets bien décrits et qui correspondent bien à l’annonce, plutôt que quatre projets plus légers.
  • Mentionner si l’on a utilisé des outils de la galaxie Google lors de précédentes expériences. Cela permet d’ancrer chez le recruteur le fait que l’on est à l’aise avec les systèmes informatiques qui seront utilisés une fois dans le job.

3. On veut des CHIFFRES !

Google est une entreprise qui mange de la donnée au petit dèj ! Les projets sont tous mesurés intensément, les managers cherchent à comprendre « l’impact » de chaque personne, et dans cet esprit, il faut toujours pouvoir prouver le résultat de son travail avec des metrics précises.

Un CV pour Google, c'est mieux avec des chiffres !
Un CV pour Google, c’est mieux avec des chiffres ! Image: Pixabay

On évitera donc dans un CV : « Gestion des formations de vente pour l’équipe commerciale« .
On préfèrera : « Gestion des formations mensuelles pour une équipe commerciale de 6 personnes, avec taux de satisfaction moyen > 80%, avec augmentation des ventes de 15% après la première année.« 

Cette obsession du chiffre est la pour répondre à la question suivante : « So what? »
Tu as géré une campagne d’affichage publicitaire ? Ok, c’est cool… Et alors ? Tu as augmenté le CA ? Baissé le coût d’acquisition ? Il faut prouver sur le CV, avec des chiffres, l’impact que l’on a eu sur le business.

4. Projets XFN et globaux !

Google et entreprises similaires sont des multinationales qui amènent leurs employés à travailler avec des collègues qui se trouvent dans tous les fuseaux horaires. A titre d’exemple, j’ai des collègues directs en Californie, au Japon, et entre les deux ! De plus, avec des dizaines ou centaines de milliers d’employés, il va souvent falloir collaborer en mode « XFN » : cross-functional / transverse.

Calendrier bien rempli...
Et tout ça pour des semaines qui peuvent ressembler à ça !! L’angoisse…

Ces attributs doivent forcément figurer sur le CV. L’expérience transverse peut se montrer en mentionnant les équipes avec lesquelles on a l’habitude de travailler. Que cela soit des équipes légales, marketing, techniques… peu importe. L’important étant de montrer une certaine agilité intellectuelle.

L’aspect global est également primordial : langues parlées, études/stages/emplois à l’étranger, etc… Cette ouverture au monde est également cruciale au niveau culturel, puisque l’on doit travailler avec des collègues venant d’ailleurs en permanence. Si on peut trouver des exemples d’empathie globale à insérer dans le CV, c’est parfait (par exemple : « travaillé sur une appli distribuée dans 17 pays« ). Entre deux candidats aux qualifications équivalentes, celui qui a la meilleure exposition internationale aura plus de chances d’être appelé en entretien. Donc le CV doit absolument le refléter.


Quelques conseils personnels:

  • La section sur les études a plutôt sa place à la fin. Je préfère voir d’abord la partie sur les expériences professionnelles, plus pertinente.
  • J’aime les listes. Un CV avec des paragraphes sans espaces est vraiment plus compliqué à consulter qu’un CV avec des bullet points.
  • Je recommande vraiment de se concentrer sur le fond plutôt que sur la forme. Evidemment, le CV doit être lisible et aussi aéré que possible. Mais je parle ici des CVs hyper travaillés au niveau de leur charte graphique. Faire un CV qui ressemble à une page de résultat du moteur de recherche Google, par exemple, ou à une page de profil Instagram… Pour être honnête, je vois plutôt ça comme une perte de temps, surtout si le contenu n’est pas au niveau.

Pour le reste, les conseils habituels en matière d’écriture de CV s’appliquent. Cette vidéo de 2019 offre de bons rappels généraux.

Bon courage pour la rédaction du CV et pour trouver le job Google qui va bien !

Partage cet article :

Laisser un commentaire