30 jours pour… faire une détox de smartphone !

Chaque mois, je me lance un défi qui dure 30 jours.
Pourquoi ?
Mes autres défis
Cet article traite du défi d’avril 2021.


Pourquoi faire une détox de smartphone ?

Nous sommes beaucoup à avoir ce problème : nous passons trop de temps sur nos smartphones. Et je suis comme tout le monde : je suis une victime facile des créateurs d’applications, qui rivalisent d’inventivité pour nous rendre accrocs à leurs services… C’est un problème que l’on ne présente plus, étant donné la quantité d’articles écrits à ce sujet (celui-ci, celui-là, etc…).

Pas de smartphone dans la chambre ! Détox de smartphone.
Pas de smartphone dans la chambre !

J’avais déjà identifié une première étape dans ma quête de détox digitale : je n’utilise JAMAIS mon smartphone dans ma chambre. De plus, j’ai toujours résisté à la dictature du boulot : je n’ai pas accès à mon compte pro sur mon smartphone, et je n’ai pas d’appareil pro. Bref, je suis sans doute loin d’être le cas d’addiction le plus grave qui existe.

Et pourtant, je me retrouve souvent à me reprocher d’être trop concentré sur le petit écran bleu… De fréquemment perdre de précieuses minutes dans ma journée, alors que je cours après le temps pour essayer de lire plus souvent, de faire plus de sport, etc… Donc, je me suis dis qu’il était temps de passer à une option un peu plus radicale…


Comment ça s’est passé ?

J’utilise beaucoup mon téléphone pour des activités que j’estime être positives : lire des articles, écouter des podcasts, communiquer avec mes proches, etc… Donc m’imposer des restrictions de temps ne réglait pas mon problème. Passer 3h par jour sur mon téléphone ne me dérange absolument pas, tant que ce temps est passé à des activités productives.

Ma stratégie a alors été de supprimer de l’appareil les applications que j’estimais être de grandes consommatrices de temps pour une valeur ajoutée limitée. Une approche « coup de poing », mais ciblée. En effet, je sais que je n’ai pas suffisamment de volonté pour ne pas les ouvrir. Et simplement enlever les raccourcis de l’écran d’accueil n’a jamais fonctionné… Donc : suppression !

Quantité d'applications à virer pour cette détox de smartphone !
Quantité d’applications à virer !

Ces applis que j’ai décidé de faire passer à l’as sont classées en 2 catégories qui ne surprendront sans doute pas grand monde : les réseaux sociaux et les jeux.


Premier constat : le desktop compense souvent très bien

Pour une quantité d’applications sociales, la consultation sur smartphone est surtout utile en mobilité. En effet, les Twitter, LinkedIn, et autres Reddit ont généralement des webapps de qualité. Enfin, Reddit pourrait être un tantinet plus rapide… Mais pour ces apps là, le fait d’être sur un smartphone n’apporte pas grand chose lorsqu’on est bloqué chez soi depuis plus d’un an !

Pour ces services là, donc, je n’ai pas passé beaucoup moins de temps à les utiliser. J’ai juste transféré l’utilisation vers mon ordinateur. A la différence près que sortir son ordi est plus compliqué que de sortir le téléphone et d’ouvrir une appli en un mouvement de pouce… Donc peut-être des consultations moins impulsives, plus réfléchies.

Détox de smartphone : Twitter, Reddit et LinkedIn sur desktop


–> Utilisation sur desktop


Deuxième constat : ces applications qui ne manquent absolument pas

Ca fait déjà des années que je n’ai plus l’appli facebook installée. Et il me démangeait depuis longtemps de faire connaître le même sort à certaines applis que je n’utilise plus. Ou que je lance une fois de temps en temps, comme ça, par curiosité, mais sans but précis. Exit donc Instagram, Flickr, Sens Critique, et autres.

Bilan : zéro regret, pas une seule fois je n’ai éprouvé l’envie de les utiliser. Sauf Instagram, une seule fois. Mais c’était uniquement pour échanger avec des contacts dont je n’avais pas le numéro de téléphone. Bref, bon débarras. La prochaine étape serait de supprimer les comptes…

Détox digitale : au revoir Instagram, Flickr et SensCritique


–> Adieu !


Troisième constat : de l’utilité des jeux sur smartphone

Je joue régulièrement à des « jeux à la con » de type « puzzle ». Le genre qui ne requièrent pas une attention folle, surtout pour m’occuper les mains lorsque je fais autre chose. Mais parfois, sans faire gaffe, on se retrouve facilement à enchaîner les parties, et ainsi à perdre beaucoup de temps inutilement. J’avais déjà par le passé tenté de limiter le nombre de jeux différents installés en même temps sur le téléphone. Mais j’en avais toujours au moins un, et j’y passais alors plus de temps étant donné que c’était le seul…

Alors le challenge était de ne plus jouer du tout pendant ces 30 jours. Résultat des courses : pas vraiment difficile de m’en passer. C’est plutôt une bonne chose en fait, car ça a libéré beaucoup de temps pour me concentrer un peu plus sur d’autres activités.

La seule ombre au tableau est que pendant les 30 jours du défi, je n’ai quasiment pas écouté de podcasts… En effet, je combine TRES souvent ces deux activités (podcast + jeu à la con) quand je suis à la maison. Parce que je n’ai pas vraiment la patience, ou la capacité d »attention suffisante pour ne faire qu’écouter des podcasts. Et donc, pas de jeux = pas de podcasts…

Détox de smartphone : au revoir Instagram, Flickr et SensCritique


–> Globalement, bon débarras. Sauf que…


Et la suite de la détox de smartphone ?

Globalement, je n’ai aucune raison de réinstaller la majorité des applications que j’avais supprimées le premier jour du défi. Je ne vais procéder qu’à une seule réinstallation : un jeu unique qui me permettra de me remettre à écouter des podcasts. Et lorsque l’on reprendra une vie normale qui me verra me déplacer beaucoup plus seul en dehors de mon appart (je travaille en effet toujours depuis la maison au milieu de cette pandémie), je re-supprimerai ce jeu en question.

Ce défi a été selon moi l’un des plus réussis parmi la quinzaine que j’ai fait jusqu’à présent. J’ai le sentiment d’avoir perdu bien moins de temps qu’avant, avec quasiment zéro regret ou FOMO… Et je vais continuer après la fin des 30 jours. Excellent résultat, donc !

A l’avenir, je ferai attention aux nouvelles applis que j’installe. Et prendrai les mesures qui s’imposeront au cas par cas. Pour que cette détox digitale devienne mon utilisation normale du numérique.

Pour voir des exemples, retrouve tous mes défis ou parcours les plus récents :

Partage cet article :

Laisser un commentaire