30 jours pour… sortir mon téléphone de ma chambre !

Chaque mois, je me lance un défi qui dure 30 jours.
Pourquoi ?
Mes autres défis
Cet article traite du défi de décembre 2020.


Pourquoi sortir mon téléphone de ma chambre ?

Ca fait maintenant des années que les médias nous parlent ad nauseam « d’addiction au smartphone. » Les français passeraient ainsi plus de 2h par jour sur leurs téléphones, cette stat atteignant 4h pour les plus jeunes. Principalement pour les réseaux sociaux et les applications de jeu.

Avant ce défi de 30 jours, je n’avais pas vraiment l’impression de perdre trop de temps sur mon téléphone. Mais c’est principalement parce que j’estime que je l’utilise à plus de 50% pour des activités qui apportent une réelle valeur ajoutée à ma journée. Applis de messagerie avec des amis ou famille lointains, lectures d’articles, écoute de podcasts… Beaucoup de mes activités sur smartphone étaient plutôt positives à mes yeux.

Téléphone sur la table de nuit - premier réflexe de la journée
Téléphone sur la table de nuit – premier réflexe de la journée
(photo – hypercitigh.com)

Mais le point qui me dérangeait le plus était le moment de la journée où je l’utilisais beaucoup, à savoir au lever et au coucher. Forcément, le téléphone est sur la table de nuit, et c’est le premier objet que l’on touche le matin (c’est le cas pour une personne sur deux, en tout cas…). Et bien souvent le dernier avant de dormir, avec pour effet de repousser l’heure d’extinction des feux.

Donc, ce mois-ci, j’ai décidé de ne plus utiliser mon téléphone dans ma chambre. Du tout. Le but est de diminuer l’utilisation du téléphone en début et fin de journée, pour avoir plus de temps pour les routines d’éveil et de sommeil. Ne plus passer 30 minutes sur Reddit avant de dormir. Ou ne plus se jeter sur les 3 messages non lus dès le réveil.


Comment ça s’est passé ?

Techniques à mettre en place

Il a fallu mettre en place des techniques particulières pour rendre ce défi possible. En tout premier lieu : trouver une autre méthode pour me réveiller ! Ca fait maintenant des années que j’utilise mon téléphone comme réveil. Alors du coup, j’ai choisi un authentique radio-réveil pour le remplacer. Quelque chose qui ressemble à ça :

Radio-réveil sorti tout droit des années 90 !
Radio-réveil sorti tout droit des années 90 !

Effet garantie ! La radio irlandaise dès le réveil assure au moins que je suis réveillé TRES vite, pour pouvoir éteindre cette horreur…

Ensuite, tactiquement, il faut trouver un autre endroit pour charger le téléphone. J’ai choisi de le laisser dans le salon, avec quelques autres chargeurs (téléphones, ordinateur portable). Ca a le mérite de concentrer les fils électriques dans un seul endroit, pour ne pas envahir l’appartement tout entier.

Quels résultats ?

Qualité du sommeil : il est sans doute trop tôt pour dire si sortir mon téléphone de ma chambre a eu un effet positif. Je dormais en général déjà bien avant, et aucun changement n’a été à noter sur les 30 jours du défi. Peut-être que ce genre d’impact sera plus aisé à percevoir dans le plus long terme.

La routine du matin : Le radio-réveil a été parfaitement adapté pour le matin. Ca fait un peu bizarre au début de revoir cet objet, qui avait disparu de ma chambre il y a plus de 10 ans, faire à nouveau irruption sur la table de nuit. Mais globalement, 100% satisfait de la machine ! Ensuite, je me suis retrouvé à souvent ne regarder mon téléphone que pendant ou après le petit-déjeuner. Et en général pour des tâches spécifiques (faire une recherche, lancer une chanson en particulier) plutôt que du doomscrolling. Un autre bienfait énorme.

Changement de routine du soir, sans doute l'effet le plus positif
Changement de routine du soir, sans doute l’effet le plus positif.
(Photo – Marcos Mesa Sam Wordley)

La routine du soir : J’ai oublié quelques soirs de brancher le téléphone avant de quitter le séjour. Niveau horaire, j’ai dû me coucher sensiblement plus tôt qu’avant, mais l’heure à laquelle je suis allé au lit n’a pas changé. Ce qui a surtout été extraordinaire, c’est que la chambre devient un espace beaucoup plus personnel : quand on n’a pas son téléphone, on est plus déconnecté du monde, et on se retrouve seul avec ses pensées et avec son/sa partenaire. Echanger sur sa journée avant de fermer les yeux est vraiment beaucoup plus enrichissant que de vérifier une dernière fois Twitter…

Autre point positif : j’ai l’impression que certains jours, mon utilisation des réseaux sociaux a été quasi nulle. Forcément, quand on est occupé toute la journée et qu’on n’a pas le loisir de lancer instagram le soir avant de dormir…


Et la suite ?

Globalement, je suis content de l’expérience, et je vais continuer. Je ne vois aucun point négatif. Aucun message n’est si important qu’il ne puisse attendre 9h du matin. Quasi aucun article, aucun gif de chat, aucune vidéo YouTube ne mérite de repousser indéfiniment le moment du coucher quand on a déjà les paupières qui s’alourdissent.

Et de l’autre côté, ma consommation de réseau sociaux a baissé, tout en me donnant plus de temps personnel et déconnecté. Ce qui est très appréciable, surtout lors d’une année comme 2020…

Je n’ai aucune raison de faire revenir mon téléphone dans ma chambre. Il restera dans le salon, avant même de potentiellement passer son temps dans un tiroir lorsque je me trouve chez moi.

Pour voir des exemples, retrouve tous mes défis ou parcours les plus récents :

Partage cet article :

1 réflexion au sujet de « 30 jours pour… sortir mon téléphone de ma chambre ! »

Laisser un commentaire