30 jours pour… apprendre le croate !

Chaque mois, je me lance un défi qui dure 30 jours.
Pourquoi ?
Mes autres défis
Cet article traite du défi de novembre 2020.


Pourquoi apprendre le croate ?

Les langues étrangères font partie de ma vie depuis que je suis tout petit ! Surtout l’anglais en fait. J’ai eu la chance de passer quelques mois en pays anglophone vers 10 ans. Et j’ai été très rapidement bilingue dans cette langue. J’ai pu grandir avec au moins 2 cultures en parallèle, ce qui m’a vite montré que le contexte et l’histoire d’une communauté changent pas mal la perspective que l’on peut avoir sur un même événement !

Langue 1 - English !
Langue 1 – English !

J’ai relativement déchanté avec mon apprentissage de l’espagnol version « éducation nationale »… 7 années de quasi-torture où, faute d’intérêt et d’efforts, je n’ai jamais atteint un niveau extraordinaire. Tout juste suffisant pour me débrouiller un minimum lorsque je suis passé en pays hispanophone.

Langue 2 - Español !
Langue 2 – Español !

Et une fois sorti du système scolaire : plus rien. Plus d’ouverture sur de nouvelles langues. Pourtant, étant donné tout ce que l’anglais m’a apporté, j’ai souvent eu des velléités d’ouverture sur de nouvelles cultures. Notamment quand je me suis retrouvé pendant presque 2 ans dans un open space où tout le monde autour de moi parlait couramment 3 langues ou plus. J’ai aussi hésité à apprendre des bases d’irlandais quand je me suis installé en Irlande. Mais j’ai toujours eu une certaine flemme.

Le choix de la langue – pourquoi le croate ?

Alors quand j’ai commencé mon projet de défis de 30 jours, je savais que j’allais me concentrer sur une langue un jour ou l’autre. Mais pourquoi diable le croate ?! On parle d’une langue (le serbo-croate) quasi « exotique », qui ne compte pas plus de 6 millions de locuteurs sous sa forme croate. On parle aussi d’un pays qui n’est pas forcément la première destination à laquelle on pense au niveau des employeurs attractifs (si l’on excepte Rimac, bien sûr !) Qu’est-ce qui a bien pu me donner cette lubie ?!

drapeau croate - Langue 3 - Hrvastki ?
Langue 3 – Hrvastki ?

Comme souvent pour les choix qui semblent ne suivre aucune logique : c’est une raison qui vient du coeur ! Mon amour pour la Croatie, bien sûr ! Ses îles, sa gastronomie, son histoire… Autre détail, sans doute mineur : ma compagne vient de Croatie. Du coup, je découvre ce pays et cette région en profondeur depuis un certain temps. Maintenant, j’arrive au point où j’aimerais pouvoir communiquer avec ses habitants. Aussi simple que ça…


Comment ça s’est passé ?

Avant ce défi de 30 jours, je connaissais déjà un certain nombre de mots, entendus au détour de conversations. Mais je voulais élargir et systématiser mon apprentissage. On trouve bien des sites web qui proposent des cours, mais je voulais une application mobile pour pouvoir apprendre facilement à tout moment de la journée. Quand j’ai commencé à faire des recherches pourtant, pas évident de trouver une appli pour cette langue. Il semble que le croate ne soit pas hyper populaire dans les applications les plus connues… Rien sur Duolingo ou Babbel par exemple.

L'application que j'ai fini par choisir pour apprendre le croate - Mondly
L’application que j’ai fini par choisir – Mondly

J’ai finalement jeté mon dévolu sur Mondly. Apprentissage depuis l’anglais vers le croate dans mon cas, mais il est également possible d’apprendre depuis le français. Hyper bien noté dans le Play Store Google (4.7 / 5). Et aussi disponible sur desktop. Tout cela n’augure que du bon !

Les fonctionnalités de l’application

La version gratuite propose un cours quotidien qui fait apprendre entre 7 et 10 mots ou courtes phrases, en 2-3 minutes. Avec le son pour la prononciation, et des images pour aider à l’apprentissage des mots. On retrouve également la possibilité de revisiter les leçons journalières plus tard, afin de répéter encore et encore les mots appris. La version payante propose beaucoup de leçons thématiques supplémentaires (le sport, le restaurant, la famille, etc…).

Les ressorts traditionnels de la gamification sont bien là. Ainsi, finir la leçon quotidienne pendant une semaine complète donne accès à un test le dimanche, qui couvre tous les mots et expressions appris pendant la semaine. Il y a également un système de points attribués, qui joue avec notre côté compétitif. Enfin, des classements, régionaux et mondiaux permettent de se mesurer aux autres, y compris ses amis, si l’on apprend en groupe.

J'ai réussi à finir 3ème en novembre sur toute l'Irlande !
J’ai réussi à finir 3ème en novembre sur toute l’Irlande ! Sans doute par manque de compétition. ^^

La langue croate : ça donne quoi ?

Oula… Quelle langue compliquée ! Franchement, pas forcément une partie de plaisir si on n’a pas de motivation intrinsèque. Pour plusieurs raisons :

  • Le croate a des déclinaisons, comme le latin ou l’allemand. Mais là où ces dernières n’ont que 4 ou 5 cas à mémoriser, le croate en a 7… Sinon, ce serait trop simple.
  • La rareté relative des voyelles dans la mots peut rendre la prononciation compliquée. Par exemple, le mot « doigt » se dit « prst ». On peut donc pointer du « prst » l’île de « Krk » sur la côte de la « Hrvatska ». Prononcer la combinaison « H-R-V », c’est du bonheur à l’état pur !
  • Des sons qui se ressemblent entre eux, et s’écrivent bien différemment du français, avec des accents à coucher dehors. Quelles différences entre c, č, ć, đ, s, š, z et ž ? Le ž se prononce « je », le c se prononce « ts », et je ne comprends toujours pas la distinction à l’oral entre č et ć… Pas évident tout ça.
Apprenez le croate qu'ils disaient... Super facile qu'ils disaient...
Apprenez le croate qu’ils disaient… Super facile qu’ils disaient…

Des points positifs tout de même : pas besoin d’apprendre un nouvel alphabet pour apprendre le croate ! Comme pour le serbe, par exemple, qui utilise un alphabet cyrillique. Et il existe quelques raccourcis : par exemple, presque tous les mots se finissant en « -tion » en français se finissent en « -cija » en croate, avec le même préfixe.


Et la suite ?

Après un mois : je suis 100% bilingue, évidemment !

Bon, pas exactement. Mais je peux déjà mesurer les progrès accomplis. Et faire des phrases de 5 à 6 mots. En gros, le niveau d’un gamin de 3 ans… C’est hyper motivant pour continuer, mine de rien. Et je ne pense pas arrêter là. C’est juste 5-10 minutes par jour, en plus des conversations que je peux avoir ici et là. Donc, encore des progrès importants à venir dans les mois qui viennent, j’espère !

Je suis très content de l’application utilisée pour le moment. Et passerai peut-être un jour en mode payant, mais pas encore nécessaire à mon sens. Il me reste juste à trouver des adversaires qui veulent se mesurer à moi : prenez contact si vous apprenez aussi le croate dans Mondly !

Hvala što čitate moj blog. Ispustite komentar !

Pour voir des exemples, retrouve tous mes défis ou parcours les plus récents :

Partage cet article :

2 réflexions au sujet de “30 jours pour… apprendre le croate !”

  1. l’inconvénient du croate est que passé l’étape découverte, la falaise de la grammaire arrive. Point un, trouver une grammaire complète (et non décriée) et à prix raisonnable… Point deux, très semblable au russe elle a des verbes perfectifs et imperfectifs et d’autres caractéristiques diverses qui la place dans les langues difficiles dans les classements mondiaux. Si vous avez des connaissances de base du russe ou de certaines langues slaves vous aurez toutefois une grande facilité à l’apprendre. Point trois, le croate a des variantes de vocabulaires selon où l’on est et l’emploi de mots trop serbes est vite détecté (détesté?). Point quatre, que j’ai observé, sont les quatre tons de la phonétique comme le chinois mais dont la place et description n’existent que dans de très rares ouvrages destinés aux Croates mais dont l’emploi vous fera comprendre ou pas des locaux.

    Répondre

Laisser un commentaire